En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Dioressence : le nouvel escarpin Dior

Un modèle déjà culte

Publié le 17 janv. 2016 Caroline Ecrit par Caroline
Dioressence : le nouvel escarpin Dior

La maison française Dior ne cesse ne nous faire rêver avec la création de son nouvel escarpin, le Dioressence. Dévoilé, en ce début d’année, il devient déjà un classique incontournable de par l’élégance qu’il confère. Focus sur un modèle déjà culte.

La véritable preuve de l’élégance d’une femme se trouve à ses pieds.

Ce n’est pas le départ de son directeur artistique, Raf Simons, qui aura empêché la maison de Haute Couture d’innover. Bien au contraire, elle fait parler d’elle avec un nouveau soulier phare, le Dioressence. Nommé d’après un parfum de la maison datant de 1979, cet escarpin, d’une allure simple, est pourtant travaillé et surtout pensé de manière à sublimer la femme, comme l’a toujours su faire son créateur originel, Christian Dior.

Avec une extrémité pointue et un talon aiguille au bout plus large, le Dioressence est avant tout conçu pour allonger et flatter la silhouette de la femme. On y retrouve, indéniablement, le chic et l’élégance chers au créateur du style « New Look », symbolisé par la féminité des vestes cintrées et des jupes amples

Confectionné en Italie, près de Venise, afin de garantir la meilleure des qualités de fabrication, c’est tout un savoir-faire, une tradition et une passion qui sont transmis dans cette unique paire de souliers

Décliné, d’abord, dans les couleurs fétiches du créateur dont le noir « la plus élégante des couleurs », le rose « la couleur du bonheur et de la féminité » et le gris, c’est toute une palette, allant du vert militaire au bronze en passant par le rouge Trafalgar qui sont présentées lors de la vidéo, plutôt vintage, de la campagne publicitaire.

Bref, tout pour nous faire rêver. Ne reste plus qu’à gagner au loto pour espérer se payer une paire.

Article rédigé par :

Caroline

Caroline

Curieuse de nature, j'aime parcourir le monde à la recherche de nouveautés et de lieux insolites. Il n'y a rien de tel que de déambuler dans les rues ...

Voir plus


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos ami(e)s !


Devenez chroniqueuse !

Laissez parler votre plume et rejoignez l'aventure Copines du Web!

Je contribue


Les dossiers liés