En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Sur scène avec Pony Pony Run Run

Un peu de rêve le temps d'un concert...

Publié le 5 févr. 2016 Ecrit par SwityRock
Sur scène avec Pony Pony Run Run

Chaque nuit, je repense à cette soirée, pleine de magie.

Un soir d’hiver, j’ai filé dans le froid comme une flèche après mon cours de théâtre à la fac, puisque ce soir-là n’était pas un soir comme les autres. On m’avait invité au concert de Pony Pony Run Run, un duo français d’électro pop. Je sors de la fac en courant, détachant mes cheveux, troquant mon allure d’étudiante contre quelque chose de l’allure d’une femme fatale.

Il y a bien un monde entre la vie que je mène à la fac et celle que je suis à l’extérieur. Par chance, le métro avance vite, je surveille ma montre. Vite, je n’ai pas beaucoup de temps. A 21 h 45, je sors de la bouche de métro, et il me faut un quart d’heure pour filer à toute vitesse rejoindre la salle de concert.

Le groupe vient nous présenter le nouvel album « Voyage Voyage » qui devrait sortir le 4 mars, normalement. C’est leur premier concert de l’année. Essoufflée, je parviens à mon objectif, et file me dissimuler près de la scène.

Les garçons arrivent, on passe un bon moment à danser, à se faire bousculer un peu aussi car tout le monde danse. Même Gaëtan, le chanteur, se laisse prendre au jeu sur la scène, Amaelle l’accompagne à la guitare. On ressent la musique, je sens mon cœur battre au rythme de la batterie, la mélodie me fait danser sur « Alright », et pendant un instant, je ne contrôle plus mon corps, je me laisse emporter sur « Everywhere I Go » au son disco de la chanson. Mais cette sensation est unique, ce groupe que je n’avais pas entendu depuis bien longtemps me surprend ce soir-là et me laisse une agréable sensation. Une sensation d’impossible parce que oui, c’est en les voyant que je me dis : « Tout est possible. Il faut tout simplement y croire » 

Le temps de la dernière chanson arrive, il s’agit de « Hey You » le premier succès du groupe, c’est à ce moment-là que les premiers rangs montent sur scène. Je me trouve au pied de la scène, je n’hésite pas. Et puis, nous dansons, nous sommes filmés par le public, mais j’ai le sentiment de vivre un rêve. Danser et chanter au côté de Pony Pony Run Run, c’est un instant magique, sublime, un instant que l’on voudrait conserver. C’est un instant que je capture dans ma mémoire, et que je conserve dans mon coeur.. 

Le lendemain, je me réveille en douceur, le sourire aux lèvres. Je vais en cours, mais le concert m’a laissé des étoiles dans les yeux. Ce soir-là, j’ai réalisé un rêve de petite fille, que j’avais depuis très longtemps. Le retour à la réalité est un peu brutal, les gens me regardent un peu bizarrement mais je m’en fiche, la magie est toujours là. 


« Un rêve sans étoile est un rêve oublié » Paul Eluard

Article rédigé par :

SwityRock

Je suis parisienne, j'aime la vie et ses surprises. Je vis pour les arts et les lettres, j'aime la musique et les voyages

Voir plus


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos ami(e)s !


Devenez chroniqueuse !

Laissez parler votre plume et rejoignez l'aventure Copines du Web!

Je contribue