En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Quand Paris vibre au son de Melody Nelson...

Publié le 4 avr. 2016 Ecrit par Isaure Grudzinska
Quand Paris vibre au son de Melody Nelson...

Il est l’homme à tête de chou. Moitié légume, moitié mec, le vaporeux Gainsbarre s’échappe par le hublot de son Cargo culte.

Un homme un vrai. Un légume, un vrai. Le génie nous a quitté il y a 25 ans après avoir semé sur terre des chefs d’œuvres auditifs, des trésors visuels et autres rêves érotiques. La transcendance que me procure sa musique à travers ma chaîne stéréo ne me suffisant pas, je vole jusqu’à la mairie du IXéme arrondissement de Paris me cloîtrer dans un écrin de beauté. 4 pièces ornées de moulures endiablées, de dorures miroitantes et de photographies en noir et blanc représentant Serge dans son univers. Mes sens sont en émoi, l’enceinte me susurre à l’oreille « Ah ! Melody… tu m’en auras fait faire, des conn’ries… Les ailes de la Roll’s effleuraient les pylones. Nous arrivâmes, ma Roll’s et moi, dans une zone… dangereuse ! » L’esprit de Gainsbourg envahit la salle et mes feuilles de choux, je suis transportée dans un champs de Daisy Temple, aux coté de Jane B, je retrouve mon amie de toujours, BB, majestueusement affalée sur le canapé de son amant ou sur le dos nu de Jane. Après une heure de tournoiement autour des oeuvres exposées au rythme de Melody Nelson, je repars en sautillant, le coeur gonflé à block.


Cependant, je ressens le besoin de nourrir davantage mes sens...

Direction le 5, rue de Verneuil 75007 ! La rue est longue, menue, pavée. La pression monte, le Temple se rapproche. Enfin j’arrive, me poste devant la porte d’entrée verrouillée et admire. L’œil mouillé, je refais dans ma tête les scènes de vie de Gainsbourg, entrant, sortant, buvant, titubant, ce corps ridé et imbibé qui a révolutionné la poésie moderne, les sons psychédéliques et les pensées sensuelles. Les hommages au graffiti et autre graphisme forment un feu d'artifice chromatique sur les murs de cet hôtel particulier classique, pour un homme particulier hors du commun.


Exposition «De Gainsbourg à Gainsbarre»

Mairie du IXème arrdt - 6 rue Drouot, 75009

Jusqu'au 10 avril 2016.

Entrée de l’exposition gratuite

Horaires d’ouverture :

Lundi – vendredi : 9h -17h

Jeudi : 9h -19h30

Samedi  9/04 : 10h-17h

Façade de la maison de Serge Gainsbourg 

5, rue de Verneuil, 75007




Source image : http://www.instant-city.com/gainsbourg-toujours/

Article rédigé par :

Isaure Grudzinska

Mon carnet, mon crayon et moi-même n'avons jamais le même programme. Chaque matin, une envie nouvelle. Un nouveau resto, une expo, l'ouverture d'une n...

Voir plus


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos ami(e)s !


Devenez chroniqueuse !

Laissez parler votre plume et rejoignez l'aventure Copines du Web!

Je contribue


Les dossiers liés