En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Paperdolls, la boutique-appartement du 18e

Conçue comme un appartement, cette boutique loufoque de créateurs a été créée par une anglaise !

Publié le 9 oct. 2015 Travelvic Ecrit par Travelvic
Paperdolls, la boutique-appartement du 18e

Paperdolls est une boutique-appartement tenue par une jeune anglaise, Candy Miller. Elle héberge une vingtaine de créateurs de mode indépendants. A deux pas du Sacré-Cœur, des romantiques buttes Montmartre et du célèbre Moulin Rouge, l’échoppe se situe en bas de la rue Houdon, rue tout en montée réputée pour ses nombreux créateurs. Visite !

Paperdolls, une boutique organisée comme un appartement !

La créatrice Candy Miller, anglaise de souche, française de cœur nous accueille. L’espace organisé tel un appartement se découpe en 6 pièces thématiques loufoques et décalées. Sur notre droite se trouvent la cuisine et la salle à manger, sur notre gauche la salle de bain, le dressing et au fond la chambre, le salon et le bureau.

  

Chaque pièce est précisée sur des "formes de patrons", de façon évocatrice pour les flâneurs qui, happés par leurs trouvailles ne prendraient pas la peine de réaliser l’originalité des lieux et la salle dans laquelle ils s’affairent. La maîtresse des lieux en plaisante d’ailleurs : « Parfois c’est seulement une fois à la caisse que les clientes ont un déclic et s’exclament : "Mais on est dans une maison !", cela m’amuse et me fait plaisir car il y a un véritable travail de décoration ».

  

Le concept d’aménagement repose aussi sur le détournement d’objets et meubles du quotidien, chinés de différentes époques que Candy met un point d’honneur à nous montrer. Des robinets, des couverts ou des poignées de portes deviennent des portes-manteaux muraux, un sommier de lit se transforme en portant de vêtement, un frigo en armoire… Cet environnement fantasmagorique met en valeur les collections des différents créateurs. Par exemple, vous pourrez trouver : Ambrym, Karine Jean, Mélyne Roi ou encore Virginie Mahé. 

    

La touche crazy tout droit issue d’un monde imaginaire vient parfaire ce décor qui nous en met plein les yeux en nous retournant la tête : les assiettes escaladent les murs, une chaise est au plafond, une baignoire-sabot devient une méridienne, les lampes de chevet éclairent la tête à l’envers… L’ambiance est poétique, élégante, réconfortante, rétro et cosy.

On y déniche de nombreux trésors : prêt à porter, bijoux, maroquinerie, chaussures ou encore des parfums d’ambiance.


Comment est née l'idée ?

Comment est né cet univers incroyable se démarquant pour son originalité loufoque ? Plus jeune, la british girl voyage beaucoup en France avec sa famille et développe une véritable passion pour l’hexagone et sa culture. Après des études marketing en Angleterre, elle s’installe un an à Paris pour un stage, s’éprend d’un Français et pose définitivement ses valises de l’autre côté de la Manche.

Ouvrir sa propre boutique dédiée aux jeunes créateurs était un rêve de longue date.


La propriétaire a le coup de coeur pour ce large espace et entreprend alors de l’agencer intelligemment. L’idée de la boutique-appartement, d’abord lancée par un ami fait un bout de chemin avant de progressivement se mettre en place. Pour parvenir au résultat, Candy travaille avec un designer et une architecte d’intérieure. Cette dernière s’applique pour créer un style inspiré du monde imaginaire d’Alice aux pays des Merveilles. On vous l’affirme, c’est très réussi.

Intéressée depuis son adolescence par les jeunes créateurs de mode, elle recherche les talents locaux et entre en contact avec eux dès son arrivée à Paris. Elle trouve par ailleurs plusieurs contacts sur des salons de mode, par le bouche-à-oreilles et sur internet. Candy travaille avec de jeunes créateurs (moins de 15 ans d’existence afin de promouvoir le travail des jeunes créateurs français).

L’e-shop a ouvert en novembre 2014, les créateurs sont sélectionnés avec soin pour leur incarnation de la féminité, une identité propre, un esprit vintage années sixties-eighties, un goût pour le détournement et une pointe d’humour. On vous rassure il y a beaucoup plus de choix en boutique . 




Nos coups de coeur !

Notre coup de cœur pour les lieux et la décoration est réel, c’est certain on va piquer des idées pour notre intérieur ! On craque vraiment sur les patères dégantées évoquées plus haut. On sait que la question de savoir d’où provient ce fabuleux décor vous mord les lèvres.

La majorité des décorations ont été trouvées sur le Bon Coin, de friperies ou du marché aux puces de Saint Ouen. Si vous avez envie de vous en inspirer pour chez vous, à votre créativité et à vous de jouer !

  

Le saviez-vous ?

► Le nom Paperdolls, est une référence aux poupées de papier prototypes qui habillaient les patrons des créateurs. Le nom en anglais est par ailleurs un clin d’œil aux origines de la créatrice . 

► La thématique des vitrines de Paperdolls change tout les trimestres et met en scène une véritable histoire à aller découvrir sur le site internet.

► Psst, on vous met dans la confidence, la boutique compte parmi ses clientes Emilie Simon (bonne acheteuse) ou encore Josiane Balasco et a déjà participé à la désormais célèbre émission Les Reines du Shopping qui affectionne le travail des jeunes créateurs.


Que faire en sortant de la boutique ?

La propriétaire au prénom sucré adore le quartier de Montmartre pour son atmosphère unique. Elle affectionne également le Marais renfermant un large choix de créateurs et de petites boutiques et aime flâner près du Canal St Martin qui a une formidable sélection de boutiques, notamment rue Beaurepaire, rue de Marseille, ou rue de la Grange aux Belles. On peut également la croiser rue de Charonne, à Bastille.

Ses endroits préférés à Paris sont les parcs, notamment les Buttes Chaumont pour leur agencement atypique, le Parc de la Villette mêlant culture, musique et détente, les musées, les galeries (particulièrement la Maison Européenne de la Photographie).



Si vous comptez aller flâner dans le quartier de Montmartre ce weekend, nous vous invitons vivement à vous rendre chez Paperdolls, ne serait-ce que pour contempler l’exotique vitrine qui vous fera voyager. Au pays de Candy… !


Source image : @VictoriaClauzet, @MarionTrumier

Article rédigé par :

Travelvic

Travelvic

Curieuse je suis toujours à l'affût de nouveaux lieux insolites et originaux à tester. J'aime chiner dans les vides greniers et friperies. Mes coins p...

Voir plus


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos ami(e)s !


Devenez chroniqueuse !

Laissez parler votre plume et rejoignez l'aventure Copines du Web!

Je contribue