En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Karl Lagerfeld, le Kaiser de la Haute Couture

Le couturier allemand vient de remporter le prix d'honneur des British Fashion Awards, l'occasion de revenir sur son (impressionnant) parcours !

Publié le 5 nov. 2015 Ecrit par Marion Trumier
Karl Lagerfeld, le Kaiser de la Haute Couture

À la question "quel est votre héros dans la vie réelle ?" ma réponse fuse : Karl Lagerfeld. Hier, le célèbre (et talentueux) couturier allemand remportait le prix d'honneur des British Fashion Awards récompensant l'intégralité de sa carrière. Et quelle carrière ! Impossible d'en retracer l'intégralité ici (je risquerai de vous perdre en cours de route) mais revenons sur certains points pour comprendre comment cet homme est devenu le « titan de l'industrie de la mode ».

On ne connaît pas son âge, mais cela n'a finalement que peu d'importance, de toute évidence les journées de Karl ne comprennent pas le même nombres d'heures qu'une journée humaine lambda. Le couturier touche à tout : directeur artistiques de trois maisons de couture (Chanel, Fendi, et Karl Lagerfeld), photographe à ses heures (il réalise l'ensemble des publicités Chanel, et expose en ce moment à la Pinacothèque de Paris), il est aussi dessinateur averti, et éditeur. Chez Chanel depuis 1983 (en réalité, comme il aime à le rappeler, il est arrivé chez Chanel l'année précédente, en 1982 donc, mais sa première collection Haute Couture fut présentée en janvier 1983), Fendi depuis 50 ans, et de sa marque éponyme depuis 1960. 


Rien ne vous choque ? 50 ANS chez Fendi ! Un demi siècle ! Quand on sait que Christian Dior n'est resté que 10 ans dans sa propre maison (avant de mourir d'une crise cardiaque), Marc Jacobs 13 ans chez Louis Vuitton, et Alber Elbaz  vient de quitter Lanvin après 14 ans de bons et loyaux services. 50 ans dans le microcosme modesque c'est quelque chose. Le Kaiser est indétrônable (pour mon plus grand plaisir), et même s'il affirme que «Coco Chanel aurait détesté mon travail», moi je l'adore, je l'admire (n'ayons pas peur des mots). 


En dehors de son talent de couturier, il possède également une imagination débordante, il n'y a qu'à voir ses collections sans cesse renouvelées mais également les décors, toujours somptueux, qu'il imagine chaque année. 


Un parcours pareil ça force l'admiration, non ? Sans compter que Monsieur Lagerfeld est autodidacte ! Un an après être arrivé à Paris avec sa mère, il gagne ex-aequo avec Yves Saint Laurent, le 1er prix du Secrétariat International organisé par Woolmark. Il est alors repéré par Pierre Balmain, membre du jury, dont il fut l'assistant personnel de 1955 à 1982.


On continue ? En 1963, Chloé, fait appel à lui pour redorer sa marque en déclin et rafraîchir les collections (la maison refera par la suite appel à son talent en 1991). En 1983, alors que la maison Chanel souffre énormément de la perte de Coco (décédée en 1971), et frôle la fermeture complète, il sauve la maison et continue aujourd'hui d'être le directeur artistique de la griffe iconique. Imaginez un peu, sans Karl, Chanel n'existerait sans doute plus aujourd'hui !

Je pourrai continuer des heures, mais toutes les bonnes choses ont une fin. Alors comme le disait si bien le roi des aphorismes à l'ironie mordante :  

«J’ai toujours su que j’étais fait pour vivre comme je vis, que je serai cette sorte de légende.».

Ce qui résume plutôt bien le personnage.

BONUS : Deux livres sur le King of Fashion viennent de sortir, Karl's Secrets et Where's Karl ?

À cette occasion nous avons interviewé l'illustratrice Tiffany Cooper :

Source image : Le Figaro, L'Express, Marion Trumier, When Luxury Meets Art

Article rédigé par :

Marion Trumier

Passionnée d'Art et de Haute Couture j'aime flâner dans les musées et me perdre parmi les toiles. À défaut de pouvoir me payer de la Haute Couture ou ...

Voir plus


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos ami(e)s !


Devenez chroniqueuse !

Laissez parler votre plume et rejoignez l'aventure Copines du Web!

Je contribue