En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Dans l’art du temps avec Sergeant Paper.

Publié le 15 déc. 2015 Ecrit par Kim Masquelier
Dans l’art du temps avec Sergeant Paper.

Sergeant Paper, le concept store d’art qui nous fait craquer

C’est quoi ?

Sergeant Paper est à la fois galerie et éditeur d’œuvres d’art. Actuellement un store de folie ils possèdent également une galerie d’exposition très lumineuse avec une verrière, située juste à côté. « Sergeant Paper jongle entre les deux espaces ». Ils réalisent de nombreuses collaborations avec des artistes diversifiés, prometteurs ou de renommée, français ou internationaux. La dernière en date, le DA du groupe Major Lazer, Ferry Gouw. En boutique, cela donne la superbe œuvre Peace is the Mission. On reconnait d’ailleurs bien le style de la pochette du dernier album du groupe légendaire.Pour le nom, il vient évidemment des Beatles, c’est un hommage au huitième album du groupe britannique, « Sergent Pepper’s Lonely Heart Club Band » (plus long, ça existe pas). Vous aurez compris le jeu de mot avec le « paper » du coup.

“En art point de frontière.” Victor Hugo

Ça vient d’où ?

L’aventure débute il y a 5 ans. Initialement une galerie d’œuvres d’art originales, les créateurs ont voulu se pencher sur un autre segment : celui des œuvres en édition limitée. Celles-ci sont plus accessibles et permettent de toucher une clientèle plus large. « Leurs œuvres sont éditées dans notre atelier, sur papier d’art texturé en édition limitée, numérotées et signée et vont de 20 à 400 euros ». Attention il faut faire vite : la boutique ne possède que 30, 50 ou 100 exemplaires par œuvres. Pour réaliser leur sélection, ils fonctionnement énormément au coup de cœur. Et ce, pour tous les objets proposés.

Une anecdote ça vous tente ?

La rencontre avec Mode 2 qui fût assez incroyable. Artiste dans le graffiti il est très rare de voir ses œuvresPetit recapitulatif pour ceux qui ne le connaissent pas : graffeur très connu, Mode 2 expose dans les plus  grandes galeries internationales. Il a notamment participé à l’exposition au Moma de Los Angeles. Il est revenu après 10 ans d’absence chez Sergeant Paper. Les œuvres proposées dans la boutique sont essentiellement à caractère érotiques. On vous laisse les découvrir.

Les coups de cœur de Cyrielle :

Les œuvres de Cruschirform. Une sélection de celles-ci est exposée en boutique. Elles sont extraites du livre de Philip Jodidio : “ Cabins / Hütten / Cabanes - Taschen ”. Cette jeune artiste française a réalisé, en collaboration avec les éditions Taschen plus de 60 illustrations de cabanes d’architectes situées dans le monde entier.

En voici un petit avant-goût :

Et pour nous ?

Nous, nous avons craqué sur les œuvres d’ Hello Marine. 5 œuvres aux couleurs estivales et parmi elles, un ananas ! Et oui, on le voit partout en ce moment. Normal c’est exotique et tropical ! On ne peut que craquer.

Attention !

Dans cette jolie boutique on ne trouve pas que des tableaux ou des éditions d’art, mais également des livres, des tatouages éphémères et des tee shirt. En effet ils possèdent leur propre marque de vêtement : sergeant cotton Ainsi, avec ces créations vous pouvez faire honneur à cette citation d’Oscar Wilde :

"On doit être une œuvre d'art ou porter une œuvre d'art."

A noter tout de même :

Cette gamme de textile va être arrêtée, les quelques restants sont collectors.

Et autour on trouve quoi ?

Enfin, si vous voulez faire un tour dans le quartier, Cyrielle nous conseille plusieurs petits restaurants. 

- Le Hangar : 12, Impasse Berthaud, près du musée de la poupée

- MG Road : 205 r St Martin, 75003 PARIS

En plus, après vos achats vous pouvez flâner près du centre Pompidou et prendre un café au Starbuck. Que demander de plus ?

Article rédigé par :

Kim Masquelier

A mes heures perdues, souvent du coup, je cuisine ou fonds sur les sites e-shop. Quand cela me prend, je me promène dans Paris et me perds dans ses pe...

Voir plus


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos ami(e)s !


Devenez chroniqueuse !

Laissez parler votre plume et rejoignez l'aventure Copines du Web!

Je contribue